Le caribou aux TNO

Quels types de caribous vivent aux TNO?

On trouve cinq types de caribous aux Territoires du Nord-Ouest (TNO). Des facteurs différents de risques et de gestion sont liés à chaque type en raison de leurs déplacements saisonniers distinctifs, de leur répartition et de l’écologie de la faune.

Le caribou de Peary et le caribou de Dolphin-et-Union vivent dans la partie la plus septentrionale du territoire, sur les îles de l’Arctique et dans la partie continentale.

Le caribou des montagnes du Nord vit dans les monts Mackenzie. Il effectue des migrations saisonnières entre les terrains plus élevés et les zones forestières à plus faibles altitudes.

Le caribou boréal vit dans la forêt boréale, ou taïga. Il se déplace mais n’effectue pas de migrations saisonnières. Contrairement à d’autres types de caribous, il n’a pas d’aire de mise bas distincte. Les femelles préfèrent se disperser un peu partout dans la forêt pour mettre bas.

Le caribou de la toundra effectue des migrations de longue distance, se déplaçant d’aires d’hivernage à aires estivales, au nord de la limite des arbres. Il est le type de caribou le plus répandu aux TNO, et ses hardes sont gérées comme des hardes distinctes en fonction de l’aire de mise bas.

Types de caribou aux TNO selon les habitats
Types de caribou aux TNO selon les habitats

Quel est leur mode de gestion?

Tous les caribous aux TNO sont gérés en collaboration avec les partenaires de cogestion, y compris les gouvernements et les organisations autochtones, les conseils de ressources renouvelables et les collectivités.

Tous les efforts en matière de protection du caribou et de gestion des hardes sont soutenus par des activités de surveillance et recherche constantes, notamment la télémesure satellitaire et les relevés aériens. Le GTNO soutient aussi les programmes de savoir traditionnel et les programmes communautaires de recherche et de surveillance du caribou.

Les outils de conservation visant à protéger le caribou aux TNO font partie au sens large de deux catégories, soit les outils de protection du caribou et les outils de protection de l’habitat du caribou.

Outils de protection du caribou

Les outils de protection du caribou comprennent les restrictions sur la chasse, l’établissement de rapports sur la chasse au caribou et la promotion de pratiques de chasse responsables qui font l’objet de programmes éducatifs pour les chasseurs. Ces outils pourraient aussi comprendre la gestion des prédateurs, qui n’a pas été utilisée largement aux TNO à ce jour. Il existe aussi des outils de gestion des perturbations sensorielles du caribou pendant les périodes sensibles et des outils de gestion de la mortalité des caribous résultant de collisions avec des véhicules ou d’autres dangers physiques, comme les mines à ciel ouvert, les tranchées et les clôtures.

Outils de protection de l’habitat du caribou

Parmi les outils de protection de l’habitat du caribou figurent la conservation des habitats clés et la gestion de l’utilisation des terres au moyen de l’aménagement du territoire et des obligations connexes de conformité en tentant d’établir des seuils pour les perturbations cumulatives de l’habitat, et en favorisant ou en exigeant la mise en place de pratiques exemplaires de l’industrie au moyen d’évaluations environnementales. La protection de l’habitat pourrait aussi comprendre la protection contre les incendies des principales aires d’hivernage du caribou, qui a été recommandée, mais non mise en œuvre aux TNO. Les outils comprennent les plans pour l’aire de répartition et les plans de gestion.

Pour certains types de caribous, ces plans permettront d’orienter les décideurs qui doivent tenir compte de la façon dont les nouveaux développements pourraient avoir une incidence sur les caribous. Pour les autres types, tels que le caribou boréal, les plans pour l’aire de répartition démontrent comment nous protégerons et conserverons l’habitat essentiel au moyen d’une combinaison d’instruments juridiques et de politiques exécutoires.

Des exigences légales sont-elles en vigueur pour protéger le caribou?

La législation sur les espèces en péril régit la protection des espèces de la faune aux TNO, soit la Loi sur les espèces en péril du gouvernement fédéral et la Loi sur les espèces en péril des TNO. Chacune est soumise à un processus visant à évaluer la situation d’une espèce et à un processus d’inscription judiciaire qui peut mettre en branle l’élaboration de plans de gestion, de plans de rétablissement ou d’autres mesures visant à protéger les espèces en péril.

Le caribou boréal, le caribou des montagnes du Nord, le caribou de la toundra, le caribou de Peary ainsi que le Caribou de Dolphin-et-Union sont tous indiqués comme espèces en péril en vertu de la loi fédérale ou territoriale sur les espèces en péril. Les mesures de gestion pour ces espèces prennent la forme de plans de gestion et de stratégies de rétablissement.

Aux TNO, il faut prendre des mesures précises pour la protection de l’habitat du caribou boréal en se fondant sur la situation de cette espèce en vertu de la loi fédérale sur les espèces en péril, y compris l’élaboration de plans pour leur aire de répartition.

Des obligations de gestion sont aussi régies en vertu de la Loi sur la faune, de la Loi sur la gestion des ressources de la vallée du Mackenzie et des accords sur les revendications territoriales et l’autonomie gouvernementale.

Renseignements connexes