La biodiversité

Classification de la situation générale des espèces aux TNO

Comment suivons-nous la situation des espèces sauvages aux TNO?

Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest (GTNO) travaille avec d’autres gouvernements, organismes et conseils de cogestion de la faune pour partager l’information et mettre à profit nos connaissances collectives sur les espèces des TNO par l’intermédiaire du Programme de Classification de la situation générale des espèces aux Territoires du Nord-Ouest (TNO) et du Centre de données sur la conservation des TNO.

Qu’est-ce que le Programme de Classification de la situation générale des espèces aux TNO?

Le Programme de Classification de la situation générale des espèces aux TNO constitue le point de départ de nos efforts permanents de suivi et de conservation de la biodiversité aux TNO. Le programme permet d’établir des listes officielles de toutes les espèces dont la présence est connue aux TNO et de déterminer leur situation et leur répartition tous les cinq ans. Tous les organismes territoriaux et fédéraux et les conseils de cogestion jouant un rôle dans la gestion ou la conservation des espèces sauvages aux TNO participent au programme.

Pourquoi classifier les espèces aux TNO?

Environ 30 000 espèces ont été recensées aux TNO. Certaines occupent une place très importante dans notre économie et nos cultures. Certaines espèces sont menacées par l’activité humaine tandis que d’autres sont tout simplement très rares. Pour pratiquer une gestion moderne des espèces sauvages et assurer un développement écologiquement durable, nous devons impérativement améliorer nos connaissances sur toutes les espèces.

Pour préserver la biodiversité, il est important, dans un premier temps, d’accroître nos connaissances sur chaque espèce et de mettre en place un mécanisme permettant d’évaluer et de classifier rapidement leur état de conservation. Il est également important d’assurer un suivi des classifications des espèces afin de détecter les changements avant qu’ils ne deviennent critiques et de déterminer quelles espèces doivent faire l’objet d’une évaluation plus poussée de leur état de conservation ou d’un suivi plus étroit.

Quelles espèces des TNO sont classifiées au titre du programme?

Des milliers d’espèces ont été classifiées depuis 1999. La classification des espèces est publiée tous les cinq ans dans le rapport sur les espèces des TNO. Les espèces faisant partie de chaque rapport sont déterminées en collaboration avec les autres provinces et territoires du Canada par l’entremise du Groupe de travail national sur la situation générale. Pour en savoir plus sur le groupe de travail, consultez le www.wildspecies.ca/fr.

Comment les espèces sont-elles classifiées?

Depuis 2011, le Programme de Classification de la situation générale des espèces aux TNO utilise le protocole normalisé élaboré par NatureServe pour évaluer et classifier rapidement l’état de conservation des espèces. Il est ainsi possible de combiner les données des TNO avec les résultats associés à des programmes similaires au Canada et ailleurs dans le monde occidental.

Pour en savoir plus sur les normes et les méthodes utilisées par NatureServe, visitez le site Web de NatureServe Canada :

Les méthodes utilisées pour classifier les espèces sont expliquées en détail dans le rapport sur les espèces des TNO. En règle générale, voici les étapes de classification :

  1. Création et mise à jour des listes d’espèces;
  2. Ajout et classification de l’information sur l’abondance, les tendances et les menaces;
  3. Évaluation en fonction d’un code de classification.

Pour en savoir plus sur les méthodes de classification des espèces, consultez le site Web de NatureServe (Classification du statut de conservation – en anglais seulement).

Quelle est la différence entre la Classification de la situation générale et la classification de la situation des espèces en péril (le COSEPAC ou le CEPTNO)?

La Classification de la situation générale repose sur une évaluation rapide de la situation d’une espèce. Elle permet de déterminer de façon plus générale les espèces qui sont jugées hors de danger et celles qui sont jugées sensibles ou en péril, et qui demandent une attention plus particulière ou une enquête plus poussée.

Ce sont les espèces classifiées « possiblement en péril » qui sont soumises en priorité à une évaluation détaillée par le Comité sur les espèces en péril des TNO (CEPTNO) ou le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC).

Le CEPTNO et le COSEPAC évaluent en détail la situation des espèces pour déterminer celles qui risquent de disparaître. La Classification de la situation générale contribue à déterminer quelles seront les premières espèces à être évaluées en détail.

Pour en savoir plus sur l’évaluation des espèces en péril et le processus de classification aux TNO, consultez le site Web des Espèces en péril des TNO : www.nwtspeciesatrisk.ca.

De quelle façon les savoirs traditionnel et local contribuent-ils à la Classification de la situation générale?

Voici de quelle façon les savoirs traditionnel et local contribuent à Classification de la situation générale des espèces sauvages aux TNO :

  • Indiquer la présence réelle d’une espèce (p. ex., avoir vu une salamandre à longs doigts ou savoir qu’elle se trouve dans la vallée de la rivière Liard).
  • Fournir des renseignements sur le nombre d’espèces connues aux TNO.
  • Fournir des renseignements sur les indicateurs (p. ex., abondance d’une espèce, identification d’une menace, etc.)
  • Fournir des renseignements pour mieux comprendre l’importance de chaque espèce pour la vie, la culture et l’économie nordique.

Tous les conseils de cogestion responsables de la faune aux TNO fournissent des renseignements qui aident à classifier les espèces et vérifient les versions préliminaires de chaque classification. Durant les processus de classification antérieurs, les savoirs traditionnel et local ont fourni des renseignements qui ont permis de changer une espèce de catégorie et d’augmenter le nombre d’espèces aux TNO.

Centre de données sur la conservation des TNO

Les Territoires du Nord-Ouest (TNO) font partie d’un réseau international de bases de données sur la biodiversité par l’intermédiaire du Centre de données sur la conservation des TNO (CDC).

Tous les programmes du CDC font partie de NatureServe et partagent des méthodologies communes de collecte et de gestion des données et des informations sur la biodiversité. Ainsi, il est possible de mettre des données en commun au-delà des frontières géopolitiques et d’évaluer et de classifier rapidement l’état de conservation général de milliers d’espèces au Canada et dans tout le monde occidental.

Où puis-je trouver des informations sur la classification des espèces aux TNO?

Les classifications officielles des espèces présentes aux TNO sont publiées dans le plus récent rapport sur les espèces des TNO. Les classifications figurant dans chaque rapport sont valables pour cinq ans.

Les données brutes utilisées pour évaluer et classifier la situation générale des espèces aux TNO peuvent être consultées dans la Base de données sur les espèces aux TNO.