Contrôle de la teneur en arsenic résiduel dans la région de Yellowknife

Surveillance du poisson

En collaboration avec plusieurs universités et chercheurs, le MERN a dirigé des programmes d’échantillonnage de poissons dans des lacs situés dans un rayon de 25 km de Yellowknife. Les données collectées ont été utilisées dans le cadre de l’ERSH menée par le MERN. Par ailleurs, le MSSS a utilisé toutes les données pour donner aux résidents des conseils à jour concernant l’arsenic dans l’eau des lacs de la région de Yellowknife.

Au cours des divers échanges avec la population, le Grand lac des Esclaves a été désigné comme la principale source de poisson utilisée. Dans le cadre de l’ERSH, il a donc été présumé que 10 % du poisson consommé par la population provenait des lacs intérieurs, comme les lacs Mason ou Duck, tandis que le reste, soit 90 %, provenait de la baie de Yellowknife.

Le poisson utilisé comme référence (qui a été pêché à plus de 25 km des anciennes mines) et le poisson de la baie de Yellowknife présentent tous deux la même concentration dans leur chair, soit 0,09 mg/kg pour le corégone. Cela signifie que la population peut consommer autant de poisson de la baie de Yellowknife qu’elle le souhaite.

Même si les gens mangeaient exclusivement du poisson provenant des lacs intérieurs au cours de leur vie, leur niveau de risque demeurerait faible.

 

Le MSSS du GTNO propose des informations, des conseils et des réponses précises fiables à propos de la pêche. Foire aux questions sur la pêche.