Contrôle de la teneur en arsenic résiduel dans la région de Yellowknife

Surveillance de l’eau

À l’aide des fonds du Programme de surveillance des effets cumulatifs des TNO (PSECTNO), un projet de recherche pluridisciplinaire a été lancé en collaboration avec l’Université Carleton pour surveiller le rétablissement des lacs de la région de Yellowknife après 50 ans de pollution à l’arsenic. Le projet a permis de dresser un portrait des facteurs empêchant le rétablissement et des conséquences sur le plan biologique.

Le projet a mené aux conclusions suivantes :

  • Le rétablissement des lacs peu profonds peut être ralenti en raison de la redistribution sous la glace de l’arsenic se trouvant dans les sédiments et se libérant dans les eaux sus-jacentes.
  • Les modifications du débit hivernal dues au changement climatique peuvent influencer cette circulation.
  •  Dans certaines conditions qui ont été déterminées dans l’étude, la concentration d’oxygène sous la glace augmente, ce qui peut réduire la quantité d’arsenic libérée par les sédiments.
  • Des expériences à court terme ont montré que l’arsenic présent dans les eaux de surface réagit avec la lumière du soleil et se transforme en une forme moins toxique d’arsenic.

Renseignements supplémentaires