Changement climatique

Partenariats

Partenariat panterritorial pour l’adaptation

Lors du Forum des premiers ministres du Nord de 2009, les gouvernements du Nunavut, des Territoires du Nord-Ouest (TNO) et du Yukon se sont entendus pour unir leurs forces sur la question du changement climatique, en préconisant des mesures d’adaptation concrètes. Dans la foulée de cette rencontre, les trois partenaires ont publié en 2011 la Stratégie d’adaptation panterritoriale : agir ensemble pour s’adapter au changement climatique dans le Nord canadien (en anglais seulement), un document qui recense les possibilités de collaboration future entre les territoires, ce pour quoi a d’ailleurs été créé Partenariat panterritorial pour l’adaptation.

Le Partenariat, un réseau professionnel de dialogue entre les trois gouvernements territoriaux, permet la diffusion des idées et le partage des ressources à l’échelle du Nord canadien. Il a donné lieu à plusieurs initiatives collaboratives, comme l’atelier panterritorial sur le pergélisol (en anglais seulement), et a permis l’élaboration de nombreux projets d’adaptation dans chaque territoire.

Arctic Energy Alliance

Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest (GTNO) est un partenaire de longue date de l’Arctic Energy Alliance (AEA), qu’il appuie d’ailleurs dans l’administration de nombreux programmes de conservation d’énergie, d’efficacité énergétique et de développement de nouvelles énergies figurant dans les stratégies sur les gaz à effet de serre (Greenhouse Gas Strategies) publiées depuis 2007, la Stratégie pour l’énergie solaire (Solar Energy Strategy) et la Stratégie pour la biomasse (Biomass Strategy).

Under 2 MOU

En septembre 2015, le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest a signé le protocole d’entente Under2 (en anglais seulement). Ce pacte international non contraignant établit une cible pour les administrations publiques infranationales désirant agir pour limiter le réchauffement climatique mondial à moins de 2 °C d’ici la fin du siècle. Pour atteindre cet objectif, les adhérents au protocole doivent travailler à contenir leurs émissions de gaz à effet de serre sous la barre des deux tonnes par personne d’ici 2050.

Les signataires du protocole peuvent faire état de leurs cibles, de leurs politiques et de leurs réductions d’émissions sur la plateforme de déclaration des États et des régions (en anglais seulement).
 

 

Pacte des états et des régions sur le changement climatique