Carcajou

Description

Le carcajou est le plus gros représentant de la famille des mustélidés qui, en Amérique du Nord, compte aussi la martre, la belette et le pékan.

Trapu et à la musculature puissante, cet animal ressemble à un petit ours aplati. Le carcajou est brun foncé, a le front gris pâle et il est flanqué sur chaque côté d’une bande pâle qui va de l’épaule à la croupe. Sa fourrure dense est dotée de longs jarres, qui ne gèlent pas en hiver, et elle est grandement appréciée pour garnir les parkas. Ses larges pattes l’aident à se déplacer sur la neige croûtée.

Le carcajou possède une queue foncée et touffue, une tête large et arrondie, de petits yeux et de petites oreilles. En moyenne, les mâles mesurent 1,2 mètre de longueur et 50 cm de hauteur au garrot. Un mâle de taille moyenne pèse environ 15 kg. Les femelles sont plus petites avec une longueur moyenne de 90 cm et un poids proche de 10 kg.

Wolverine

Répartition géographique

De nos jours, le carcajou n’occupe plus que le nord de la forêt boréale et la toundra aux TNO et en Colombie-Britannique au Canada, ainsi qu’en Alaska. Il a disparu du sud du Québec et de la plupart des régions méridionales de l’Ontario, de l’Alberta et de la Saskatchewan.

Le carcajou ne survit pas très bien près des zones d’établissement des humains. On ne connaît pas la population de carcajous aux TNO. Les estimations suggèrent que la population de carcajous est stable avec une faible densité et qu’elle avoisine quelques milliers d’individus.

Niche écologique

Le territoire du carcajou est vaste et couvre en général plusieurs centaines de kilomètres carrés de toundra. Le domaine vital du mâle adulte est habituellement plusieurs fois plus grand que celui d’une femelle adulte. Lorsque les jeunes quittent leur mère, ils peuvent finir par couvrir ensemble plus de 1 000 km². Le carcajou utilise différentes parties de son territoire à différents moments de l’année.

État

Il a été désigné comme espèce préoccupante au Canada et comme non en péril aux TNO.