Amphibians and reptiles

Crapaud de l’Ouest

Faites attention aux crapauds!

Saviez-vous que le seul lieu de reproduction connu du crapaud de l’Ouest (une espèce en péril en anglais seulement) aux Territoires du Nord-Ouest se situe près de l’embouchure de la rivière Muskeg? Au printemps et en été, ces crapauds doivent traverser la route de la Liard près du pont de la rivière Muskeg. La circulation représente donc un danger pour eux. Lorsque vous conduisez dans cette zone, veuillez porter attention aux panneaux de signalisation et à nos crapauds de l’Ouest.

Un crapaud de l’Ouest femelle peut vivre neuf ans, mais ne se reproduira probablement qu’une seule fois au cours de sa vie; il est donc important que les conducteurs fassent attention à nos crapauds, alors particulièrement vulnérables. Leur taille peut varier, allant de celle du têtard, gros comme une pièce de dix cents, à celle des plus grands adultes, gros comme une balle molle.

Si vous observez des crapauds, n’hésitez pas à nous en informer! Communiquez avec le Bureau régional du MERN pour le Dehcho ou envoyez un courriel au wildlifeobs@gov.nt.ca.

Western toads
Watch for Western toads on the Liard Highway near the Muskeg River bridge!

Description

De grande taille, le crapaud de l’Ouest a une rayure de couleur claire au milieu du dos et de petites « verrues » rondes ou ovales sur le dos, les côtés et les membres supérieurs. Il est habituellement vert ou brun, mais sa couleur varie du vert olive au brun rougeâtre ou au noir. Les têtards et les jeunes crapauds sont noirs.

Contrairement aux crapauds de l’Ouest mâles dans la plupart des régions de l’Alberta, les crapauds de l’Ouest des TNO ne possèdent pas de sacs vocaux et font partie de la « population non chantante ».

Longueur : Têtard à l’éclosion, 1 cm (0,4 po); Adulte (du museau au cloaque), 5 à 12 cm (1,9 à 4,7 po)

 

Statut et menaces

En 2014, le Comité sur les espèces en péril (en anglais seulement) des Territoires du Nord-Ouest (TNO) a classé le crapaud de l’Ouest dans les espèces menacées aux TNO en raison de la petitesse de son aire de répartition et de sa vulnérabilité aux menaces. En 2016, le crapaud de l’Ouest s’est retrouvé sur la liste des espèces menacées aux Territoires du Nord-Ouest en vertu de la Loi sur les espèces en péril (TNO). Une stratégie de rétablissement du crapaud de l’Ouest aux TNO devait être rédigée dans les deux ans qui suivaient cette inscription. Pour répondre à cette exigence, un Plan de gestion des amphibiens des TNO (en anglais seulement), qui tient compte des besoins de tous les amphibiens des Territoires du Nord-Ouest, a été produit.