Passer à la mode durable

News Type: 
Stories

La mode dite éphémère peut rapidement remplir les sites d’enfouissement, avec les vieux tee-shirts, jeans et literie qui finissent à la poubelle chaque année.

Le Comité des personnes handicapées de Hay River souhaitait agir pour y remédier, ainsi que proposer des formations et des possibilités pour les particuliers dans leur propre collectivité.

Rejoignez l’Initiative de réduction et de recyclage des déchets (IRRD) du GTNO, qui a déjà investi trois fois dans les travaux du comité.

Lien connexe : À vos bouteilles : bière artisanale et solution communautaire de gestion des déchets

Les investissements ont permis de former les clients à transformer les vieux vêtements en matériel de couture et d’artisanat. En utilisant des articles qui auraient autrement fini dans des sites d’enfouissement, les personnes ayant participé au programme ont créé des sacs réutilisables, des sacs à main, des courtepointes, des masques de sécurité et d’autres articles et œuvres utiles.

« Ce programme est important pour l’organisme et les clients puisque nous souhaitons montrer à tous que des petits projets comme les nôtres, à savoir transformer les vêtements, le linge de maison et tous les autres articles destinés aux sites d’enfouissement, peuvent devenir utiles et pratiques », affirme Pravina Bartlett, directrice exécutive du Comité des personnes handicapées de Hay River. « Nos clients aiment fabriquer des articles et participer à des projets qui contribuent à la réduction des déchets dans notre collectivité de Hay River. »

En 2020, les participants au programme ont commencé à fabriquer des masques à partir de taies d’oreiller et de draps déchirés.

Le Comité a reçu un financement de l’IRRD pour la première fois en 2014, en vendant ses marchandises à la foire automnale et aux marchés hivernaux de la région. Depuis lors, le programme s’est développé, pour devenir populaire auprès des clients et des créateurs.

« Le financement que nous avons reçu de l’IRRD faisait partie intégrante du projet car il offrait la possibilité pour les jeunes de la région d’apprendre de nouvelles compétences dans un rôle de leadership » affirme Mme Bartlett. « Ils ont eu la possibilité d’inspirer les clients en créant leurs projets. »

De plus, en transformant les déchets en petits trésors, ils ont prouvé que ce qu’on jette n’est pas nécessairement inutile.

 

PHOTO: fournie par le Comité des personnes handicapées de Hay River